Les radicaux au pays du nougat

Divine surprise pour le petit Parti radical de Jean-Louis Borloo qui tient ce week-end son université d’été à Montélimar (Drôme) devant 800 adhérents : Martin Hirsch est venu à point nommé y défendre le revenu de solidarité active (RSA) dont il est le promoteur. Une mesure accueillie avec enthousiasme par les radicaux, auxquels elle fournit une occasion idéale de se démarquer de l’UMP, le parti grand frère un rien étouffant auquel ils sont rattachés.

«Avec son plan de cohésion sociale, Jean Louis Borloo a permis en 2005 les premières expérimentations du RSA. C’était notre programme ! » martèle le secrétaire général Laurent Hénart qui regrette les critiques de « l’aile libérale de l’UMP » au point, dit-il, d’avoir presque l’impression que « le PS porte la réforme tandis que l’UMP grogne ».

Congrès en décembre dans le fief de Borloo

En arrivant, le haut-commissaire aux Solidarités actives, en jean et polo, est tombé sur… Hervé Mariton, député UMP du département, très critique contre un RSA qu’il aurait fallu, selon lui, « rendre dégressif au lieu d’organiser l’assistanat à vie ». Mais ce sont aux « girouettes » de la majorité que s’en est pris Martin Hirsch : « Je n’ai pas changé un iota de position.
En revanche, ceux qui étaient pour, à un moment donné, et qui sont contre ou mi-figue mi-raisin, aujourd’hui, c’est eux qui jouent les girouettes », a-t-il lancé avant de recevoir un vibrant soutien de sa collègue Rama Yade.

Le Parti radical, qui revendique 10 000 adhérents, a aussi invité dans la capitale du nougat Henri Guaino, conseiller de Nicolas Sarkozy, ainsi que Jean-Marie Cavada, ex-UDF aujourd’hui proche du Nouveau Centre, la secrétaire d’Etat aux Droits de l’homme Rama Yade, Jean-Marie Bockel, fondateur de la Gauche moderne et le député européen Thierry Cornillet, ex-UDF-MoDem qui s’apprête à le rejoindre.
Les radicaux vont continuer à se muscler après l’université d’été qui se termine ce soir : ils désigneront d’ici à octobre des chefs de file pour les élections européennes de 2009 et tiendront un congrès en décembre à Valenciennes, le fief de Borloo.

Martine Chevalet | 31.08.2008, 07h00 pour Le Parisien

Cette entrée a été postée dans Politique. Mettre en favoris le permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*