Borloo ? Il travaille !

Alors que certains se demandent où est passé Jean-Louis Borloo, ce dernier répond être très occupé à la préparation du prochain sommet de Copenhague en décembre, réunion au cours de laquelle se joue la suite à donner au protocole de Kyoto. "La troisième manche, la plus passionnante !", selon le numéro 2 du gouvernement.

Alors qu’à l’Elysée certains murmurent que "Borloo a disparu de l’écran radar!" l’ex-très médiatique ministre de l’Environnement confie s’investir dans la préparation du prochain sommet de Copenhague. Après avoir réuni les ministres européens à Paris il y a quelque temps de cela, afin de finaliser une position commune, il se rendra prochainement négocier aux Etats-Unis puis au Kenya. "Si cette négociation échoue, vos enfants ne verront pas la fin de l’histoire!"confie-t-il.

Jean-Louis Borloo mise donc beaucoup sur un accord à Copenhague. Invité hier sur Canal +, il affirmait que sans accord, ce serait "le début d’un chaos diplomatique, moral, écologique et climatique". "Il y a extrême danger, le réchauffement climatique est presque dans l’irréversible" ajoute-t-il avant d’expliquer que seul ‘"un accord vraiment ambitieux pour les pays industrialisés" peut permettre d’enrayer le phénomène.

La sortie de crise passera par l’économie verte

"Nous sommes la première génération de l’histoire de l’humanité qui a entre ses mains, en moins d’une décennie, le sauvetage de la planète ou le drame absolu", ajoute le ministre qui a martelé par ailleurs que "la seule sortie de la crise passera par l’économie verte" et qu’on allait "faire en 5, 6 ou 7 ans une mutation de nos économies que la dernière révolution industrielle a faite en 50 ou 60 ans". "Cela va à une vitesse folle, le comportement des consommateurs a complètement changé", s’est-il réjoui.

source : enviro 2B

 

Cette entrée a été postée dans Politique. Mettre en favoris le permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*