La ligne 1 bientôt automatique

La ligne de métro la plus fréquentée de la capitale, avec 725000 voyageurs quotidiens, sera complètement automatisée en 2012. Elaboré sur les bases de la ligne 14, le projet promet plus de régularité et de sécurité, selon la RATP.

Plus d’un siècle après sa construction, la ligne 1, la plus ancienne du métro parisien, prépare l’avenir. Un futur entièrement automatisé entre le château de Vincennes et La Défense. Samedi, la RATP a dévoilé en avant-première les secrets de ce chantier ainsi que le prochain train MP05 fabriqué à Valenciennes (Nord) par Alstom. Ce projet ambitieux, inspiré par la ligne 14, sera entièrement opérationnel en mars 2012 et coûtera plus de 600 millions d’euros à la Régie. «Pour la première fois au monde, nous allons automatiser une ligne ancienne, annonce Yves Ramette, directeur général adjoint de la RATP. Ce projet de service nous permettra de gagner en régularité, en sécurité et en flexibilité.» Autre challenge de taille: la transformation de la ligne sans interrompre le trafic, où 725000 voyageurs circulent quotidiennement entre les vingt-cinq stations.

85secondes entre deux trains

Les travaux, qui s’étaient faits discrets depuis février 2007, entrent désormais dans une phase intensive. L’installation des portes palières en représente la partie la plus visible et la plus délicate. La station Bérault, à Vincennes, est d’ailleurs déjà équipée. Un atout pour la sécurité des usagers, sur une ligne dont les problèmes sont dus dans sept cas sur dix à des incidents voyageurs. «Le nombre de suicides y est notamment plus important par rapport aux autres lignes du réseau, rapporte Gérald Churchill, directeur de l’opération sur la ligne 1. Dès qu’elle sera automatisée, sa régularité va bondir de 50 %.» Fin 2009, un quart de la ligne sera équipé de façades de quai. Les métros pourront également circuler plus vite, avec une fréquence d’un train toutes les 85 secondes aux heures de pointe.

Des navettes plus colorées et vidéosurveillées

Les navettes MP05 vont remplacer progressivement les MP89 qui circulent actuellement. «Entre la fin 2010 et début 2012, elles cohabiteront. Une fois remplacé, l’ancien matériel migrera sur la ligne 4», explique Gérald Churchill. Les futures rames seront, quant à elles, plus colorées et agrémentées d’un système de rafraîchissement d’air. Des écrans vidéo feront leur apparition, ainsi que la vidéosurveillance. La ligne devrait être également capable de faire face à une hausse du trafic, alors qu’elle enregistre déjà 213millions de voyages par an.

L’opération en chiffres

  • Mars 2012. La ligne 1 sera entièrement automatisée. Dès fin 2010, les premières navettes automatiques circuleront en même temps que les anciens trains.
  • 16,6 km de voies devront être automatisés.
  • 100 chantiers ont lieu chaque nuit sur la ligne 1 entre 1h30 et 5h30.
  • 629 millions d’euros. C’est le coût total de l’opération. L’automatisation de la ligne revient à 150 millions, 479 millions concernent les nouveaux trains.
  • 250 conducteurs gèrent les rames de la ligne. Un accord syndical a été signé et prévoit leur reclassement.

Source : DirectMatinPlus

Cette entrée a été postée dans Développement durable. Mettre en favoris le permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*